News people Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





Changement de programme. Alors que le ramadan devait débuter mardi 9 juillet, la Mosquée de Paris a annoncé, le jour-même, un report de ce coup d'envoi, décalé de 24 heures.

Pourquoi le ramadan débutera demain, et non aujourd'hui comme prévu

Le mois de jeûne débutera finalement mercredi, avant de se terminer le 9 août avec la fête de l'Aïd el-Fitr. La décision a été tranchée par la commission théologique de la  Grande mosquée de Paris qui l'écrit sur son site internet. L'instance désavoue ainsi le Conseil français du culte musulman (CFCM) qui avait indiqué, le 9 mai, que le ramadan doit débuter le 9 juillet.

Les raisons de ce changement de calendrier.

Quand doit commencer le ramadan, théoriquement ? 

Le ramadan doit débuter au premier jour du neuvième mois du calendrier musulman. Chaque mois commence avec l'apparition du premier croissant de lune. La méthode traditionnelle pour déterminer la date du début du ramadan consiste donc à observer la lune à l'oeil nu, lors d'une veillée appelée la "nuit du doute". C'est pourquoi, jusqu'ici, le CFCM ne communiquait la date qu'à la veille de l'événement, après observation du satellite de la Terre.

L'innovation du CFCM

Le 9 mai, le CFCM fait savoir que le ramadan doit débuter le 9 juillet et prendre fin le 8 août. C'est la première fois que l'instance représentative des musulmans de France l'annonce avec autant d'avance. Comment a-t-elle procédé ? Elle a utilisé un nouveau mode de calcul astronomique. "Les avantages de la réforme sont la prévision, l'organisation et la planification", s'était félicité, en mai, Mohammed Moussaoui, président du CFCM. Selon lui, cela permet également de faciliter les demandes de congés des salariés musulmans.

La rectification de la Grande Mosquée de Paris

Le trouble se fait sentir lundi soir. L'Arabie Saoudite et plusieurs pays arabes décident de commencer le ramadan mercredi. Le CFCM maintient sa position lundi soir, en réaffirmant dans un communiqué que le ramadan commencerait officiellement en France mardi. "Les mosquées nous ont appelé hier jusqu'à 1 heure du matin, les imams étaient dans le désarroi", a expliqué mardi Djelloul Seddiki, responsable de la commission théologique de la Mosquée de Paris.
Pour mettre fin à cette confusion, la commission théologique décide mardi que le premier jour du mois de ramadan est fixé à mercredi, "la vision de la nouvelle lune s'étant avérée impossible à établir ni en France ni dans les pays musulmans", écrit-elle. "Ils se sont trompés de calcul", a commenté Djelloul Seddiki Seddiki, à propos des instances dirigeantes du CFCM.

Le mea culpa du CFCM

"Le calcul en théorie n'était pas faux, mais nous n'avons pas pris en compte la  dimension communautaire, la communauté a décidé qu'elle suivait les pays musulmans", s'est défendu mardi Dalil Boubakeur, président du CFCM. Que les fidèles commencent le ramadan mardi ou mercredi n'est pas fondamental pour lui car "les deux positions sont légales". "C'est une leçon", a reconnu l'homme qui est également responsable de la Grande Mosquée de Paris. "Le CFCM devra être conscient de cette difficulté, que l'avis de la communauté compte autant que l'avis scientifique". Et de prédire : "L'année prochaine, nous nous y prendrons autrement."




Enregistrer un commentaire

Disqus