News people Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





La jeune femme fait l'objet d'un tableau réalisé par les artistes Pierre et Gilles.

Zahia Dehar se transforme en Marie-Antoinette



Zahia Dehar devient reine le temps d'un tableau. Parallèlement à l'exposition Les Gobelins au siècle des lumières, la manufacture royale a proposé une carte blanche à Pierre et Gilles. Le duo d'artistes s'est inspiré du film Marie-Antoinette de Sofia Coppola pour créer un écrin esthétique qui mêle mobilier du XVIIIe siècle et photographie contemporaine.

Au coeur de cette installation trône sur une cheminée un portrait de Zahia Dehar en Marie-Antoinette réalisé pour cette occasion. La jeune femme, qui est aujourd'hui styliste de lingerie couture, pose dans un décor champêtre, une rose blanche à la main et vêtue d'une robe en mousseline blanche.

Un rapprochement inattendu qu'ont justifié les deux artistes à l'AFP : "Marie-Antoinette va bien avec l'univers de Zahia. Toutes les deux ne laissaient pas indifférent. Elles étaient artistes dans des univers décalés. Le choix de Zahia comme Marie-Antoinette contemporaine était une évidence pour nous".

Pierre et Gilles ont affirmé qu'ils ne souhaitaient pas provoquer avec cette exposition mais les créateurs reconnaissent qu'ils "aiment bien bousculer les choses". Pour l'un des commissaires de la rétrospective de la manufacture des Gobelins, Marc Bayard, la comparaison n'est pas choquante : "Le passé est une chose. Zahia est une personnalité touchante et sensible. Avec Marie-Antoinette, elle a partagé une période sulfureuse. Le XVIIIe siècle n'était pas un siècle prude".

Mais le portrait de Zahia n'est pas le seul à provoquer la polémique. Lors du vernissage le 7 avril, le syndicat CGT du Mobilier national et des Manufactures a distribué un tract dénonçant "la face cachée de cette carte blanche à Pierre et Gilles" et son coût de "35 000 euros" tandis que, selon le syndicat, "le budget du Mobilier national a été amputé de 12% depuis quatre ans ". Pierre et Gilles n'ont pas été rémunérés pour l'exposition mais, à la fin de celle-ci, ils récupéreront le portrait de Zahia Dehar.

La carte blanche fermera ses portes le 27 septembre tandis que l'exposition Les Gobelins au siècle des lumières se termine le 27 juillet.




Enregistrer un commentaire

Disqus